La sortie « Musée Motos » du 20 mars 2011

Préparation de la sortie : Patrick et Christophe mènent le groupe. Dans les grandes lignes:

  • Ballade de 200 km (environ) pour rejoindre un musée privé moto du siècle dernier au nord de Laval.
  • Départ vers 10H00 pour un premier circuit de 100km.
  • Apéro chez Jean-Luc, le propriétaire du musée.
  • repas dans un resto à quelques kilomètre et enfin la visite proprement dites d’une durée de 2H approximativement et retour sur Noyal.

Compte-rendu de P.Kaeding

Avant toute chose, je souhaite remercier Christophe, initiateur de cette idée de sortie.

Si l’année dernière Xynthia nous a empêché de visiter le musée à vocation purement HD, cette année nous étions sur le fil du rasoir, suite à une communication pas suffisamment explicite.

Nous aurions pu intituler cette sortie « CORNEILLE II, LE RETOUR DU CID !!! »

Nous partîmes 4 (désespérant de faire cette ballade), mais par l’usage d’une bonne relance par courriel, ,nous arrivâmes 19 dans la cour de cette ferme. Voilà le tableau d’avant le départ posé.

Première étape de cette journée:

Suite à la réfection de notre QG (La Bar « LE BELLEVUE » change de propriétaire), rendez-vous est pris pour un rassemblement à 9H30 chez le Président (qui nous a lâchement laissé tombé prétextant une nuit trop courte : TAVé KA TE KOUCHER + TOT…). Le champagne n’étant pas au frais, nous nous sommes contentés d’un café dans la cuisine.

(Note du Président : couché à 6h30 le même jour après une nuit agitée, il n’était pas question de prendre le guidon)

Deuxième étape : Fidèle à un certain esprit d’organisation, PK (pour ne pas me nommer) distribue des listes téléphoniques format carte de visite aux membres présents, pour ne pas renouveler cela. Ne vous inquiétez pas les absents, il m’en reste.

Petit rappel sur les règles de déplacement en groupe pour les deux téméraires qui viennent nous tester (Anne et Loîc), et à 10H10 nous nous élançons pour un parcours qui au final (pour ceux qui ont bien suivi l’itinéraire complet) fera un peu moins des 200 km annoncés.

Direction MONTFLOURS, en passant par CHATEAUGIRON, VAL d’IZE, CHATILLON EN VENDELAIS, ANDOUILLé, pour rejoindre Jean-Luc qui nous a proposé un apéro avant le repas chez Ronald (non non, pas la double arche dorée… mais le patron du PIGEON BLANC à Andouillé, petit bourgade faisant partie de l’association des communes au nom pittoresque : ça ne s’invente pas…).

Arrivés sur place, nous voyons Jean-Luc (que nous nommerons JLG) décharger ses nouvelles acquisitions : une GILERA piste avec side, ainsi qu’une MOTOSACCOCHE, belle plante de 1912.

Autant dire que ce verre d’accueil nous a pris un peu plus de 5 minutes, retard sur la visite que nous allons amplifier lors du repas où au final, nous serons 23.

Bref, Jean-Luc nous ouvre la route à bord de sa SUNBEAM avec Madame dans le panier.

Troisième étape :

La visite… Comment dire ?…

  1. Imaginez une route donnant sur le bord de la Mayenne.
  2. Imaginez une ferme, sans animaux.
  3. Imaginez, car avant d’y arriver, il faut savoir qu’il y a quelque chose à cet endroit.

Lorsque l’on arrive dans la cour, on voit bien un peu de ferraille rouillée, un triporteur avec caisse en bois, quelque panneaux publicitaire du siècle dernier… mais de là à se douter que ce lieu recèle de telles merveilles, il y a un gouffre inimaginable (comment ça ???? j’exagère !?!).

JLG nous a ouvert trois portes : c’est parti pour 2 bonnes heures de visites. Trois portes donc, qui représentent 4 salles et 3 greniers.

Il y a de tout.

Du vélo en bois du début XIXème voir fin XVIIIème (allez savoir), aux KOHLER ESCOFIER de 1956, en passant par un monocycle d’équilibriste, des sides improbables, un avion, quelques voitures (on n’est pas sectaire).

Il y en a partout, même dans la cuisine.

Et lorsque c’est fini, il nous ouvre encore un autre local où il ne nous reste plus que nos yeux pour exprimer notre joie, notre plaisir, extérioriser nos rêves les plus secrets de deux roues mythiques.

  • Des françaises : PEUGEOT, MOTOBECANES, GNOMES RHONE, …
  • Des Belges (oui, ça eut existé) : FN, SAROLEA, …
  • Des anglaises : DOUGLAS, NORTON, BSA, … tiens, pas de TRIUMPH…
  • Des outre-atlantiques : HD, INDIAN, …

Pour ne citer que les plus connues. Tiens, pas de japonaise non plus, comme c’est étrange…

Quatrième étape :

Le retour se fera difficilement tant il est dur de rameuter le groupe. Il est 17 heures passées.

Retour par VITRE avec une pause carburant… ça consomme un VMAX…, où une partie du groupe prend la tangente pour rentrer par des routes plus rapides, puis CHATEAUBOURG et enfin retour à la maison.

Le dernier est arrivé chez lui à 20H24… avec un peu plus de kilomètre au compteur, mais je l’espère avec autant de souvenir que tous les autres.

Que dire de plus…

Des photos… JLG souhaite un peu de discrétion, donc à sa demande, nous ne mettrons que quelques photos d’ambiance et rien de ses merveilles dont il parle comme si elles étaient ses concubines…

Au final, Christophe et moi espérons que cette journée vous a rempli les yeux et réchauffé le cœur comme cela fut le cas pour nous lors des deux reconnaissances.

Prochaine sortie sous l’égide de Nicolas, qui dans les grandes lignes nous propose une ballade de 300 km, direction DAMGAN, ballade que pour les yeux. Il vous en dira plus le moment venu.